BEFR - Car Insurance BA - 728x90

Guide pour vendre sa voiture

A quel prix vendre sa voiture ? Votre annonce doit nécessairement mentionner le prix de vente souhaité de votre voiture. Mais encore faut-il correctement le fixer ! Trop faible, vous ne ferez pas une bonne opération financière. Trop élevé, vous ne trouverez pas acquéreur.

Rechercher la cote de l’occasion

prixDéterminer la correcte valeur pour vendre sa voiture n’est pas aisé. Notamment car de nombreux éléments peuvent entrer en ligne de compte et impacter, à la hausse ou à la baisse, la valeur de votre voiture. Néanmoins, afin de vendre sa voiture au prix le plus juste, nous vous suggérons dans un premier temps de vérifier sur Internet quelle est la cote de l’occasion de votre voiture.

La cote de l’occasion est un bon indicateur de la valeur que peut avoir une voiture plusieurs années après sa première date de mise en circulation, en fonction de son kilométrage ou selon son niveau de finition. Il existe différentes sources dont il est intéressant de recroiser les résultats afin d’avoir une idée très précise de la valeur de revente.

Tandis que certaines sources se basent sur une dépréciation mathématique du bien (coût moyen, options, date de mise en circulation, kilométrage), d’autres se basent sur l’analyse des prix de vente parus sur les annonces publiées sur Internet ou sur base des prix de vente déclarés par les professionnels du secteur.

Les sites les plus connus, faisant mention d’une cote de l’occasion sont :

Ces cotes sont généralement fiables, bien que présentant des différences (minimes) d’une source à l’autre. Néanmoins, il est rare qu’une voiture se vende réellement à la cote de l’occasion. Il s’agit davantage d’un prix de base que vous pouvez par la suite affiner en fonction d’autres critères propres à votre voiture.

A savoir :
Attention à ne pas trop tenir compte des côtes argus ou des valeurs à l’étranger. Les prix des voitures d’occasion ne sont pas les mêmes dans tous les pays. Le meilleur moyen de connaître la valeur de votre voiture est de regarder le prix proposé sur les sites de petites annonces. Et en fonction de l’état de votre voiture et de son kilométrage, vous pourrez estimer le prix de vente.

Eléments à prendre en compte en vue de fixer la valeur finale de revente

Eléments à prendre en compte en vue de fixer la valeur finale de reventeUne fois que vous aurez obtenu une cote de l’occasion, vous pourrez alors affiner le prix auquel vous souhaitez revendre votre voiture. Le prix auquel vendre sa voiture fluctuera en fonction de plusieurs critères. Qui influenceront, à la hausse ou à la baisse, le montant dont vous retirerez de la vente de votre voiture. Savoir les déterminer est donc primordial, en vue de la négociation avec le vendeur, mais également afin de vendre votre voiture au prix juste. Sur base de la cote d’occasion, vous pourrez affiner la valeur de revente selon les critères ci-dessous :

La marque

Certaines marques se vendent mieux que d’autres car ce sont des marques jouissants généralement d’une meilleure renommée (les marques allemandes notamment) et/ou d’une meilleure fiabilité. La valeur résiduelle sera donc plus élevée pour ces marques automobiles. Cela signifie donc qu’il vous sera possible de demander un prix de vente plus élevé (par rapport à la cote de l’occasion) si vous avez une voiture de ces marques. A l’inverse, si vous avez une voiture d’une marque bénéficiant d’une moins bonne image de marque, la valeur résiduelle aura tendance à diminuer plus rapidement au fil des années et au moment de vendre sa voiture, la perte financière sera donc logiquement plus importante. De la même manière que pour les marques, certains modèles sont davantage recherchés que d’autres (pour leur fiabilité, leur look ou leur rareté par exemple). A l’inverse, certains modèles seront moins populaires et se vendront moins bien.

Le modèle

modele de voitureDe la même manière que pour la marque automobile, certains modèles sont davantage recherchés que d’autres (pour leur fiabilité, leur look, leur rareté,…). A l’inverse, certains modèles seront moins populaires et se vendront moins bien.

Le niveau de finition

Les voitures les mieux équipés trouveront plus facilement acquéreurs que les versions les plus basiques (et donc bénéficiant de moins d’équipement d’origine). Notez cependant que certains équipements ajoutent une réelle plus-value (toit panoramique, climatisation, GPS intégré, …) tandis que d’autres pourront repousser certains acheteurs (jantes de grande taille par exemple qui peuvent impacter défavorablement le budget pneu).

Le carburant

une voiture diesel se vend généralement plus cher qu’une voiture roulant à l’essence. Il en est de même pour les voitures hybrides ou électriques.

La motorisation

Bien qu’il y ait toujours des adeptes de voiture fort puissante (nombre de Kw/Ch élevé), la tendance actuelle est au meilleur compromis « confort/performance/coût ». Les moteurs moyens de gamme seront donc les plus recherchés tandis que les moteurs plus puissants intéresseront davantage les passionnés et que les petits moteurs se vendront généralement moins bien.

La couleur

Les couleurs populaires ou passe-partout (noir ou gris par exemple) se vendent mieux que des couleurs flashy ou tape-à-l’œil.

Le kilométrage

Au plus le kilométrage sera élevé, au plus sa valeur de revente sera faible. Un kilométrage élevé (au-delà de 100.000 km) reflète en effet une plus grande usure de la voiture et des réparations à venir. Attention toutefois aux voitures avec un très faible kilométrage. Tâchez d’en connaître les raisons. Cela peut en effet être annonciateur d’un problème mécanique majeur ou d’un problème répétitif. Si la voiture est souvent immobilisée ou n’a conduit qu’en ville (faîtes dans ce cas davantage attention encore s’il s’agit d’un moteur diesel), cela peut mener à une usure prématurée de certains éléments mécaniques.

L’âge

état de la voitureLa bonne moyenne de pour vendre sa voiture se situe entre 4 à 6 ans. Ces voitures sont les plus recherchés parce qu’ils offrent un bon compromis prix/usure. Au-delà, il faut en effet prévoir de grosses dépenses afin d’entretenir convenablement la voiture (risque de panne accru, remplacement des pièces d’usures,…). Notons également que le prix de vente d’une voiture n’ayant connu qu’un seul propriétaire sera généralement plus élevé qu’une voiture qui a connu déjà plusieurs propriétaires différents.

L’état

Principal critère qui détermine le prix final de vente. Au plus une voiture est en bon état, au plus facile il vous sera facile de le vendre. L’état de la voiture concerne la mécanique (entretiens effectués régulièrement et selon les dispositions du constructeur) mais également l’esthétique (état de la carrosserie, présence de rayures, de bosses, sièges propres, tâches, rouillures, …).

Le type d’acheteur et/ou de vendeur

Une voiture d’occasion sera achetée plus chère par un particulier que par un professionnel (qui doit lui-même par la suite le revendre avec une certaine marge bénéficiaire). A l’inverse, un professionnel vendra une même voiture plus cher qu’un particulier (notamment car il doit obligatoirement octroyer une garantie légale).
NB : Si vous comptez vendre votre voiture à un professionnel de l’automobile, n’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à demander des offres à plusieurs garages.

A retenir :
Notez que vous pouvez également faire fluctuer le prix de vente de votre voiture en fonction de l’urgence. Par exemple, si vous souhaitez que la vente se fasse rapidement, prévoyez de baisser le prix de vente. Votre annonce n’en sera que plus attractive. Si au contraire, vous n’êtes pas pressé, montez légèrement le prix (quitte à le redescendre par la suite).

Quel est le meilleur moment pour vendre sa voiture ?

En outre, n’oubliez pas de prévoir, dans le prix affiché, une marge de négociation car les acheteurs essayeront souvent de marchander. Restez raisonnable et fixez en moyenne une marge de 10% par rapport à la valeur affichée.

meilleur moment pour revendre votre voitureLe meilleur moment pour vendre votre voiture est celui qui vous permet de perdre le moins d’argent possible par rapport à son prix d’achat initial, ou tout au moins après l’avoir bien rentabilisé. Il faut savoir en effet que durant sa première année de circulation, après sa sortie de garage, la voiture perd entre 15 à 30% de sa valeur d’achat.

Inutile donc de revendre votre nouvelle voiture, une année à peine après l’avoir achetée ! Par contre, si vous souhaitez réaliser une bonne affaire d’un point de vue financier et éviter d’importants frais d’entretien, mieux vaut revendre la voiture au bout de 4 ou 5 ans ou tout au moins, avant que la voiture atteigne les 80.000 km au compteur.
Néanmoins, il existe des périodes qui sont plus propices pour vendre certains types de véhicule. En tenir compte peut vous permettre de vendre plus rapidement votre voiture d’occasion, voire même d’en obtenir un prix légèrement plus élevé.

Monospaces, 4×4, SUV et breaks

Monospaces, 4x4, SUV et breaks= vendre sa voiture à l’approche des vacances
Ces véhicules sont fort appréciés par les familles avec enfants. Notamment pendant les périodes de vacances, pour pouvoir transporter les affaires de toute la famille. Les monospaces et les breaks se vendent plus facilement aux mois de mai, juin et juillet. Les 4×4 et SUV 4 roues motrices, quant à eux, se vendent généralement mieux à l’approche de l’hiver car elles permettent d’emmener plus sécuritairement la famille aux vacances de ski, sur les routes enneigées.

Citadines et petits budgets

= vendre sa voiture avant la rentrée scolaire
Ces voitures sont souvent utilisés par les jeunes étudiants, par les nouveaux titulaires de permis de conduire ou en tant que 2ème voiture afin d’amener les enfants à l’école. La rentrée scolaire est par conséquent le moment idéal afin de vendre votre petite voiture et le moment où les acheteurs seront les plus nombreux.

Cabriolets et voitures sportifs

cabriolet= vendre sa voiture dès le retour du beau temps
Vendez ce type de voiture dès l’approche du printemps. Vous aurez davantage de chance de trouver un acquéreur et de vendre votre voiture au prix souhaité qu’en hiver. A l’inverse, si vous êtes intéressé par l’achat d’un tel modèle, scrutez les annonces en hiver, les acheteurs seront moins nombreux et vous aurez plus facile à négocier.

Préparer l’annonce de vendre sa voiture

Pour avoir les résultats escomptés (c’est-à-dire vendre sa voiture rapidement au prix souhaité), il convient de préparer efficacement votre annonce !

L’annonce doit être claire, succincte, complète et mettre en valeur votre voiture. Munissez-vous de toutes les informations se rapportant à votre voiture (facture d’achat, liste des équipements, factures d’entretien, certificat d’immatriculation) et n’omettez aucune information importante dans l’annonce.

Vous éviterez ainsi les appels où l’on vous demande uniquement des renseignements complémentaires et vous ne recevrez normalement que des appels de personnes réellement intéressées par votre annonce.

Accentuez les points forts de votre voiture (équipement de qualité, parfait état, en ordre d’entretien, …). Toutes les informations qui valorisent votre voiture sont autant d’atouts pour vendre votre voiture à un bon prix, n’oubliez donc surtout pas de les préciser. Si vous êtes pressé de vendre votre auto, tentez de vous démarquer des autres offres similaires (même voiture ou même gabarit).

Exemple :

  • Pour un prix équivalent à celui des autres voitures proposés, précisez que votre voiture est dans un état exceptionnel
  • Pour un prix équivalent à celui des autres voitures proposés, précisez que votre voiture bénéficie d’un faible kilométrage
  • Votre voiture est banale (ou a même quelques défauts) mais le prix demandé est inférieur

Agrémentez l’annonce de photos de bonne qualité. Une annonce avec photos est en moyenne 4 fois plus consultée et a d’autant plus de chance d’intéresser des acquéreurs. Mettez des photos de la voiture en suffisance et sous plusieurs angles (extérieur et intérieur), idéalement prises dans un endroit lumineux. Les acheteurs potentiels pourront ainsi facilement identifier la voiture mise en vente et s’imaginer à bord de celui-ci.

A savoir :
Tout vendeur, particulier comme professionnel, est tenu à un devoir d’information envers l’acheteur. L’annonce doit donc être loyale et mentionner clairement les qualités et les défauts de la voiture. En cas contraire, l’acquéreur (s’il se sent floué) a la possibilité de déposer plainte contre le vendeur pour tromperie ou manœuvres mensongères. S’il obtient gain de cause, l’acquéreur pourrait obtenir la possibilité de demander l’annulation de la vente, demander des dommages et intérêts ou négocier à l’amiable une diminution du prix de vente.

Quel canal de vente privilégier pour vendre sa voiture ?

  • Mettre son annonce sur Internet

Choisir canal de venteInternet est devenu le canal le plus utilisé pour revendre sa voiture. La facilité, la rapidité, la possibilité de mettre des photos, les multiples tris possibles permettent aux acheteurs de facilement affiner leurs choix. L’inconvénient pour le vendeur est qu’actuellement tout le monde se sert d’Internet pour vendre sa voiture. L’offre y est donc abondante et il devient difficile pour le vendeur de se démarquer des autres annonces.

Les principaux sites Internet permettant d’insérer des annonces :

  • Mettre une annonce papier

Les petites annonces des journaux/revues sont de moins en moins utilisées. Bien que présentant quelques inconvénients (plus chers et moins aisés à poster), une annonce papier présente cependant l’avantage d’une meilleure visibilité (par exemple en postant dans un magazine auto ou dans un journal de votre région).

  • Vendre sa voiture en collant une affiche sur la vitre arrière

Vous pouvez apposer une affiche sur votre voiture et espérer que quelqu’un qui passe à proximité de votre voiture soit intéressé. Vous n’aurez pas à payer de grands frais d’annonce mais trouver un acquéreur peut prendre du temps. Idéal donc si vous n’êtes pas pressé.

Attention toutefois car cette forme d’affichage n’est pas tolérée sous toutes les formes. Cela n’est par exemple pas permis si votre voiture est stationnée sur la voie publique (vous risquez une amende de minimum 50€). Vous pouvez donc exposer votre voiture, avec une affiche à vendre, uniquement sur un terrain privé ou dans un lieu public (ex : parking d’une grande surface ou d’une station-service … si cela est autorisé par les propriétaires du site). Si vous circulez avec la voiture, en théorie, vous pouvez avoir une affiche sur votre voiture puisque l’interdiction ne s’applique qu’aux voitures en stationnement. Mais dès que vous êtes stationné, vous devrez donc enlever l’affiche …

reprise de voitureVendre sa voiture soi-même n’est pas toujours aisé (offres en abondance) et nécessite un certain investissement personnel. Il est donc fréquent qu’à l’achat d’une voiture neuve, le concessionnaire se propose de vous acheter votre ancienne voiture (prime de reprise). Facile donc mais pas toujours la meilleure opération d’un point de vue financier. Car le concessionnaire vous proposera un prix de reprise inférieur à ce que vous auriez pu obtenir auprès d’un particulier. Attention également de ne pas se faire berner par le concessionnaire ! Qui, sous prétexte d’une soi-disant belle offre de reprise, rechignera à vous accorder d’autres formes de remise (peut-être plus intéressantes).

  • Vendre sa voiture à un garagiste

Ce procédé se veut rapide, ne coûte pas de frais d’annonce mais implique que vous vendiez votre voiture à un prix inférieur à ce que vous auriez pu obtenir auprès d’un particulier. Le garagiste doit en effet supporter des frais de remise en état et se réserver une marge quand lui-même ensuite se chargera de revendre la voiture. Veillez à consulter plusieurs garages et à les mettre en concurrence afin d’obtenir le meilleur prix.

  • Vendre sa voiture lors d’une foire automobile

De telles ventes organisées s’opèrent à certains endroits, dans certaines villes ou communes (sur de grands parking notamment). Le marchandage y est très fréquent mais vous pouvez parvenir à vendre très rapidement votre voiture (quitte à faire quelques concessions financières). Attention cependant aux risques d’arnaques(notamment les faux chèques ou faux billets de banque). Veillez à vous faire accompagner par quelqu’un habitué à ce genre de pratique et qui saura jouer un rôle de médiateur.

Attention aux arnaques !

arnaque sur InternetOn est souvent méfiant lors de l’achat d’une voiture d’occasion mais on l’est moins lorsque l’on souhaite vendre sa voiture. Pourtant le vendeur peut aussi être confronté à des arnaques ou escroqueries. Soyez dès lors vigilent, prenez certaines précautions et sachez détecter les éventuelles arnaques !

Globalement, faîtes attention aux offres trop belles pour être vraies, à toute pratique ou individu qui vous semble suspect, aux potentiels acheteurs venus de l’étranger (davantage encore si le pays où réside l’acheteur est éloigné). Et n’acceptez que des chèques bancaires certifiés et jamais des transferts d’argent de type Western Union. Les escrocs savent faire preuve d’imagination et inventent constamment de nouvelles formes d’arnaques. Restez sur vos gardes ! Les chèques certifiés peuvent être vérifiés auprès de votre banque qui prendra contact avec la banque de l’acheteur pour vérifier si l’acheteur à réellement cet argent sur son compte.

Voici 2 exemples d’arnaques fréquentes :

  • L’arnaque la plus courante est celle qui provient d’acheteurs de pays étrangers. Ceux-ci manifesteront immédiatement leur intérêt et seront fort pressés de conclure l’achat. Ils voudront effectuer le paiement par virement ou Western Union, en échange de la remise de la voiture à un soi-disant ami ou membre de la famille. Mais une fois votre voiture partie, vous ne verrez jamais la couleur de votre argent …
  • Un autre type d’arnaque consiste à faire parvenir au vendeur un chèque de banque dont le montant dépasse le prix convenu. Le vendeur vous explique que l’argent supplémentaire vous servira à régler des frais annexes comme les frais d’expédition du bien (parce qu’il habite à l’étranger par exemple). Vous déposez votre chèque et votre compte est crédité. Tout content, vous faîtes les démarches nécessaires afin d’expédier la voiture à l’acheteur en payant à une transporteur, que l’acheteur vous a évidemment désigné, les frais d’expédition. Entre temps, votre banque s’aperçoit que le chèque est faux et vous prévient. Résultat : vous avez toujours votre voiture, vous n’avez plus l’argent du chèque sur votre compte mais vous avez payé (et perdu) des frais d’expédition (souvent élevés).

La rencontre avec les acheteurs

Nettoyez la voiture

Les acheteurs souhaitent généralement une voiture qui soit prêt à rouler et en parfait état. Dès lors, une voiture propre se vendra naturellement beaucoup plus facilement qu’une voiture sale. Cela donnera le sentiment au futur acquéreur que la voiture a été bien entretenue. Vérifiez et repérez les éventuelles rayures ou griffures de clés sous les poignées de portières ainsi que les éventuels ternissements de peinture.

Généralement, un shampoing lustrant et/ou un produit « efface-rayures » gommera ces imperfections. Si les rayures sont trop profondes, faîtes quelques retouches de peinture à l’aide d’un stylo de retouche spécifique que vous pouvez vous procurer dans une concession de la marque.

Nettoyer les traces de goudron qui s’accumulent sur les bas de caisse ou les enjoliveurs. Utilisez des produits spécialisés ou simplement du White Spirit qui fera très bien l’affaire à faible coût. Faîtes réparer les accessoires qui ne nécessitent pas de débourser beaucoup d’argent (glace de rétroviseur cassée, essuie-glaces cassés, cache de feu arrière manquant, enjoliveurs manquant). Nettoyer l’intérieur de l’habitacle. Remplacez ou enlevez les tapis de sol abîmés. Nettoyez les housses de siège et le cendrier. Enlevez toute touche personnelle (autocollants notamment). Ces détails apparemment anodins, qui peuvent aisément être corrigé soi-même et à moindre coût, peuvent dissuader un acheteur potentiel de conclure la vente. Mettez toutes les chances de votre côté.

Contrôlez les niveaux

L’acheteur potentiel de votre voiture les inspectera probablement. Si les niveaux ne sont pas bons, l’acheteur potentiel risque d’avoir une mauvaise image de l’entretien de la voiture. Un simple contrôle, avec une mise à niveau si nécessaire, valorisera votre voiture. Contrôlez les liquides de refroidissement, de lave-glace, de direction et la pression des pneus de la voiture.

Regroupez les documents relatifs à la voiture

documents relatifs à la voitureAnticipez et ayez à proximité les documents que les acheteurs ne manqueront pas de vous réclamer :

Ces documents permettent à l’acheteur de mieux identifier la voiture, de voir comment il a été entretenu et plus globalement de retracer son parcours depuis son achat initial. Les avoir sous la main témoignera d’un certain sérieux et rassurera l’acheteur.

Les précautions à prendre lors de l’essai

précautions à prendre lors de l'essaiAssurez-vous de l’identité de l’acheteur et demandez de voir la carte d’identité
Ne laissez jamais l’acheteur potentiel seul dans la voiture avec les clés.
Ne donnez les clefs qu’une fois installé à l’intérieur de la voiture.
Après le petit tour ou si vous devez intervertir de place (passager/conducteur), coupez le contact et reprenez les clefs avant de descendre de la voiture.

Ces mesures de précaution vous éviteront ainsi que la personne prenne la fuite avec votre voiture.

A noter qu’en cas d’accident lors de l’essai, c’est votre propre assurance qui devra intervenir et non celle du potentiel acheteur.

Finalisation de la vente

Une fois d’accord sur le montant, il vous reste à finaliser la vente. Afin d’officialiser cette vente et afin de garder une trace dans vos documents (qui vous permettra de prouver la vente et vous évitera de vous retrouver dans une situation inconfortable en cas de litige éventuel), il convient d’établir une facture de vente entre le vendeur et l’acheteur.

NB : Si le vendeur ou l’acheteur est assujetti à la TVA, veillez à correctement faire mention dans la facture de vente des mentions légalement obligatoires en tel cas.
Télécharger ici un exemple de facture de vente entre particuliers

Les documents à remettre à l’acheteur

Vous devez remettre à l’acheteur, une fois la vente conclue et l’argent de la vente encaissé, un certains nombre de documents.

  • Le formulaire de demande d’immatriculation fourni et estampillé par le contrôle technique
  • La facture de vente (dont vous garderez précieusement une copie)
  • Une copie de la facture de la vente originale de la voiture (lors de son achat à neuf)
  • Le certificat d’immatriculation
  • Le certificat de visite du contrôle technique ainsi que le certificat Car-Pass
  • Une attestation pour l’installation LPG, si le véhicule en est équipé
  • Le rapport occasion rédigé par le contrôle technique
  • Le certificat de conformité (carte grise)
  • Le carnet d’entretien de la voiture

Attention :
Pour vendre sa voiture à un professionnel ou pour l’exportation, notez que le document émis par le contrôle technique n’est pas obligatoire (formulaire de demande d’immatriculation). Vous devrez cependant remettre à l’acheteur le certificat d’immatriculation de la voiture. Et mentionner sur la facture la mention « contrôle technique à charge de l’acheteur ».

Précisions :

A. Le formulaire de demande d’immatriculation fourni et estampillé par le contrôle technique.

Pour vendre sa voiture à un particulier, vous devez obligatoirement, en tant que propriétaire de la voiture, passer au contrôle technique. Le contrôle technique attestera que votre véhicule est en ordre et qu’il répond valablement aux exigences légales et techniques. Avant de vous présenter au contrôle technique, il est vivement recommandé de faire réviser votre véhicule auprès d’un garagiste. Cela vous évitera de devoir payer un nouveau contrôle technique lors de son repassage (afin d’obtenir le précieux sésame) et de perdre votre temps inutilement.

Lors du contrôle technique, vous devrez :

  • Présenter le certificat d’immatriculation de la voiture
  • Montrer le certificat de conformité de la voiture
  • Présenter votre carte d’identité
  • Payer une redevance (coût du contrôle technique)

Si votre véhicule réussit le contrôle, il vous sera délivré :

  • Un formulaire de demande d’immatriculation, cacheté, d’une validité maximale de 2 mois (passé ce délai et si vous n’avez pas vendu encore votre véhicule, vous devrez repasser le même contrôle technique).
  • Un certificat de visite

A savoir :
Vous pouvez choisir le centre de contrôle technique. Toutefois, au cas où votre véhicule ne passe pas la 1ère fois le contrôle technique, vous serez obligé de retourner dans le même centre.

B. Le certificat Car-Pass

certificat Car-PassLe certificat Car-Pass est un document délivré par le contrôle technique. Document qui est obligatoire pour vendre sa voiture d’une voiture et qui doit avoir une validité de 2 mois maximum. Ce document détaille le passé kilométrique de la voiture mis en vente (statut actuel et statut antérieur aux dates correspondantes). L’acheteur potentiel peut ainsi aisément vérifier l’exactitude du kilométrage de la voiture qu’il souhaite acheter. Le but de ce document est donc d’éviter la fraude liée au kilométrage (trafic de compteur notamment), vérifiez dès lors attentivement ce document.

Outre le kilométrage, le Car-Pass mentionne mentionné également les informations suivantes :

  • la marque et le modèle
  • la date d’immatriculation
  • le numéro du châssis
  • le numéro d’identification
  • la date à laquelle le document a été rédigé

A savoir :
Si ce document ne vous est pas remis par le vendeur, sachez que vous avez le droit d’exiger l’annulation de la vente. Et de réclamer le remboursement du prix de vente de la voiture. Mais ayant sans doute déjà payé un acompte ou le prix totale de la transaction, vous devrez passer par les tribunaux afin d’obtenir gain de cause. Avec les frais et problèmes que cela peut engendrer. Donc veiller bien à réclamer ce document avant de signer ou payer quoi que ce soit !

Encaissez l’argent de la vente

Ne cédez votre voiture que si l’acheteur vous a réglé l’entièreté de la somme ! S’agissant, sans aucun doute, de l’étape la plus cruciale au moment de vendre sa voiture et où les possibles arnaques sont les plus fréquentes, prenez toutes les précautions possibles afin de ne pas être piégé.

Voici nos conseils :

  • Réclamez de la part de l’acheteur un chèque bancaire certifié.
  • Un chèque bancaire certifié est un chèque directement émis par la banque de l’acheteur. Ainsi, lorsque le chèque est émis, la somme correspondante est bloquée sur un compte spécial de la banque de l’acheteur. Et le vendeur a ainsi la garantie de recevoir l’argent lors de l’encaissement du chèque. A moins que le chèque soit un faux ou falsifié, l’acheteur ne court aucun risque avec ce type de procédé. Néanmoins, si vous avez des doutes, téléphonez à l’agence en recherchant le n° de téléphone de l’agence sur Internet. Ne vous fiez pas au n° de téléphone repris sur le chèque qui pourrait naturellement être un faux aussi. Si la banque est fermée, reportez la finalisation de la vente à un moment où la banque est ouverte.
  • A défaut de chèque bancaire certifié, réclamez à l’acheteur un virement bancaire.
  • Ne cédez la voiture qu’après avoir réceptionné l’argent sur votre compte. Et ne faîtes pas confiance à un extrait de compte bancaire que l’acheteur vous montrerait en guise de preuve).
  • N’acceptez pas de chèques émis à l’étranger (car si le compte n’est pas approvisionné, il sera rejeté).
  • Si le client est étranger, préférez un virement bancaire. Ou un paiement en liquide (tout en respectant les consignes s’y rapportant).
  • Evitez, tant que possible, le liquide. Vous risquez de vous faire payer en faux billets. Ou mieux, finalisez la vente dans une agence bancaire qui s’assurera de l’authenticité des billets. Par ailleurs, en tel cas l’acheteur a tout intérêt à exiger un reçu (en cas de litige par exemple).
  • N’acceptez jamais de billets étrangers (leur authenticité est difficilement vérifiable, même pour une banque qui préfère laisser ce type de vérification à organisme/service spécialisé).
  • Exigez toujours de la part de l’acheteur une copie de sa carte d’identité.
  • N’acceptez aucun mandat international type Western Union (les fraudes y sont très fréquentes).

Après la vente de la voiture

Déclarez la vente de votre véhicule à votre assureurDéclarez la vente de votre véhicule à votre assureur

Signalez la vente de votre véhicule à votre assureur, votre contrat pourra ainsi être stoppé. Afin de stopper votre contrat, l’assureur vous réclamera généralement que vous lui adressiez la carte verte en votre possession encore. Ainsi que la preuve de vente de votre véhicule et souvent également, une copie de l’avis de radiation de la plaque d’immatriculation qui était apposée sur le véhicule vendu. Si vous achetez un autre véhicule, votre assureur reportera l’assurance sur ce nouveau véhicule.

Radier la plaque d’immatriculation si elle n’est plus d’utilité

Si vous n’achetez pas de nouveau véhicule, inutile de garder votre plaque d’immatriculation. En tel cas, renvoyer votre plaque d’immatriculation auprès de la DIV qui se chargera de la radier. Sur base de la date de radiation, un prorata vous sera remboursé au niveau de la taxe de circulation.

Le vendeur est responsable des vices cachés

Si la voiture tombe en panne après la vente, l’acheteur peut se retourner contre le vendeur et invoquer la présence de vices cachés. Le vice caché peut être valablement évoqué uniquement s’il s’agit d’un défaut antérieur à la vente, d’un défaut caché (que l’acheteur n’a donc pu remarquer) et d’un défaut empêchant le fonctionnement normal de la voiture. A ne pas confondre donc avec l’usure normale que tout véhicule d’occasion subit. Prouver un vice caché n’est pas aisé et mieux vaut avoir l’avis d’un professionnel. En cas de contestation, l’affaire sera portée devant le tribunal et le juge tranchera.

A savoir :

  • Le fait d’indiquer vendu dans l’état bien connu de l’acheteur ne vous dégage pas de vos responsabilités ! La loi prévoit que l’acheteur pourra dans tous les cas se retourner contre vous en cas de vice caché.
  • Si le défaut est mentionné sur le rapport de contrôle technique, vous ne pourrez évidemment invoquer le vice caché ! Étant donné que vous avez normalement dû prendre connaissance de ce document.
  • Au cas où l’acheteur obtiendrait gain de cause, il pourra réclamer l’annulation de la vente. Ou réclamer un dédommagement (remboursement des frais de réparation afin que le vice ait disparu).

      Assurance Belgique
      Assurance Belgique
      Login/Register access is temporary disabled
      Comparer:
      • Total (0)
      Compare
      0
       Assurance auto Toruing
      MAINTENANT