BEFR - Car Insurance BA - 728x90

Guide d’achat d’une voiture neuve

Vous souhaitez acheter une voiture neuve ? Quels sont les différents paramètres dont il faut tenir compte ? Quelles sont les différentes étapes nécessaires à la concrétisation de votre projet ?

Voyons, pas à pas, quelles sont les démarches qui vous mèneront à l’achat de la voiture de vos rêves, ou tout au moins, à l’achat de la voiture idéale !

Quel est votre budget ?

voiture neuveAvant même de choisir quel modèle vous souhaitez acheter, tentez de déterminer le budget (ce que vous coûtera mensuellement votre voiture) que vous souhaitez consacrer à l’achat de votre voiture neuve !

Prenez en compte que l’achat d’une voiture neuve constitue une somme conséquente ! Ne négligez surtout pas tous les coûts annexes, tels que :

Une voiture représente un budget conséquent, tant lors de son achat et que pendant son utilisation quotidienne. Veillez à ne pas le sous-estimer (et ne vous endettez pas inutilement).

Comment choisir sa voiture ?

Ne cédez pas (trop vite) au coup de cœur, ne vous précipitez pas, et surtout prenez le temps d’analyser vos réels besoins. Si vous avez des enfants, il sera par exemple peu réaliste d’acheter une sportive 2 places ! Sans caricaturer à l’extrême, dirigez-vous vers des modèles qui répondent à vos réels besoins.choisir voiture

Posez-vous les bonnes questions, voici une petite liste avant de vous décider :

  • Combien de kilomètres parcourrez-vous par an ?
  • Quel usage ferez-vous de votre véhicule : Usage privé ? Usage utilitaire ? Usage professionnel ?
  • Véhicule de loisir uniquement ?
  • Moyen de locomotion pour vous rendre en vacances ?
  • Souhaitez-vous une voiture neuve ou d’occasion ?
  • Quel modèle de véhicule souhaitez-vous acquérir ? Citadine, familiale, monospace, break, routière, berline, véhicule tout-terrain,  cabriolet, sportive ?
  • Roulez-vous majoritairement : en ville ? à la campagne ? sur autoroute ?
  • Disposez-vous d’un garage ?
  • Qui est destiné à conduire cette voiture à uniquement vous ?
  • Également votre conjoint/conjointe ou alors aussi pour vos enfants ?
  • Quel type de motorisation et de carburant souhaitez-vous ? Essence, diesel, LPG, électrique, hybride ?
  • Est-ce votre premier véhicule et si non, quels autres types de véhicule avez-vous déjà conduit ?
  • Avez-vous une idée du coût de l’assurance pour la voiture que vous souhaitez acheter ?
  • D’ordinaire, effectuez-vous les entretiens recommandés par le constructeur ?

Sur Internet

Crash testEnfin, vérifier à quel degré la voiture que vous avez choisie répond aux normes de sécurité requises.

Consultez le site de l’Euro NCAP (European New Car Assessment Program), qui est l’organisme indépendant qui réalise l’évaluation des performances de sécurité (crash tests) des voitures vendues en Europe. Ces contrôles prennent en compte la protection des occupants adultes et enfants, mais aussi des piétons. Ils considèrent notamment l’action des systèmes d’assistance au conducteur (limiteur de vitesse, rappel de bouclage de ceinture, contrôle électronique de stabilité, etc.).

Où acheter sa voiture neuve ?

La solution la plus évidente est de s’adresser à un concessionnaire !

Vous pourrez trouver dans les brochures ou le site Internet de la marque automobile les prix de base des véhicules. Vous aurez toutefois encore une certaine marge de manœuvre afin de négocier le prix.

nouveau véhiculeLa seconde solution consiste à s’adresser à un mandataire qui se charge d’importer des véhicules neufs à partir d’autres pays européens. Vous pouvez de cette sorte (bien qu’il faille prendre en compte des frais administratifs supplémentaires) obtenir des prix inférieurs (entre 5% et 10%, voire parfois jusqu’à 20%) aux prix pratiqués sur notre territoire. Le bémol est toutefois que toutes les marques et tous les modèles ne sont pas disponibles via cette formule.

Dernière solution qui peut s’avérer financièrement intéressante : acheter la voiture vous-même à l’étranger. Notez toutefois que cet achat implique son lot de paperasserie et de frais. Analyser donc correctement la situation, quelle que soit l’option choisie.

Quel est le délai d’attente ?

délai d'attenteDans tous les cas, tenez compte des délais de livraison ! Au contraire des véhicules d’occasion qui sont généralement disponibles de suite, l’achat d’une voiture neuve implique un certain délai d’attente (qui peut parfois s’élever à plusieurs mois !).

A contrario, vérifiez auprès du concessionnaire s’il existe des véhicules déjà de stock et si tel est le cas, demandez à obtenir une ristourne si vous achetez une voiture qui est déjà de stock.

NB : Dans tous les cas, veillez à ce que soit indiquée sur le bon de commande la date de livraison prévue par le vendeur. Cela vous donnera une bonne indication !

Et si la voiture venait à se faire attendre trop longtemps, sachez que si la voiture ne vous est pas livrée dans les délais prévus, vous pouvez demander l’annulation de la vente.

Quels sont vos droits si le délai de livraison est dépassé?

La réglementation précise les mentions obligatoires qui doivent figurer sur le bon de commande d’une voiture neuve. On parle généralement des conditions générales contractuelles de vente. Parmi ces différentes mentions, on trouve notamment l’obligation de mentionner la date ou le délai de livraison.

délai de livraison non respectéMais que se passe-t-il si le délai prévu n’est pas respecté ?

Si le vendeur ne peut respecter la date ou le délai de livraison prévu sur le bon de commande, il doit prévenir l’acheteur aussitôt que possible par courrier recommandé. Le vendeur pourra en outre stipuler dans ce courrier une prolongation de la date ou du délai de livraison. Toutefois, ce délai ne pourra en aucun cas excéder 25% du délai convenu initialement.

Et si ce nouveau délai est dépassé ?

Si ce nouveau délai est également dépassé, l’acheteur peut résilier, endéans un délai d’un mois à dater de l’expiration de ce nouveau délai, le contrat de vente via l’envoi d’un courrier recommandé. Le vendeur doit rembourser à l’acheteur l’acompte dans les huit jours calendrier qui suivent la réception de la notification de cette résiliation. L’acheteur peut en outre réclamer au vendeur une indemnité au vu du préjudice subi (qui devra être prouvé). Cette indemnité ne pourra cependant jamais excéder 15% de la valeur de la voiture achetée, hors TVA. L’acheteur pourra toutefois éviter une pareille sanction s’il prouve que le retard est dû à un cas de force majeure.

NB : Si le vendeur n’a pas prévenu le client par courrier recommandé (ou tout autre voie légale) ou communiqué de prolongation des délais, les mêmes dispositions sont d’application (= droit de résilier le contrat moyennant l’envoi d’un courrier recommandé, remboursement de l’acompte et réclamation d’un éventuel dédommagement correspondant au préjudice subi).

Comment négocier ?

http://www.connexion-emploi.com/system/images/19/original/n%C3%A9gociation_salariale_en_Allemagne.jpg?1246707954Etape cruciale ! Vous êtes convaincu du choix de votre véhicule et vous comptez l’acheter. Sachez que le prix d’une voiture neuve se négocie !

Les prix mentionnés sur les brochures et sites Internet sont les prix de base. Le vendeur pourra baisser ce prix (même en dehors des périodes du salon de l’auto !).

Généralement, vous obtiendrez sans aucun effort une réduction minimale de 5%. En négociant un peu, vous devriez pouvoir aisément obtenir 10% et en faisant preuve d’un peu de persuasion, vous pourriez même obtenir jusqu’à 15% (quitte à ce que le garage ait une marge bénéficiaire mois élevée mais vous en souciez-vous ?).

Quelques conseils de négociation

  • Soyez préparé, faîtes au préalable une étude comparative et consultez les offres sur Internet.
  • Tenez à l’œil les réductions promotionnelles.
  • Concluez votre contrat si possible à la fin du mois. Avec un peu de chance, le vendeur n’aura pas atteint ses objectifs mensuels de vente et il sera plus enclin à vous faire des réductions !
  • Ne montrer pas au vendeur lors de la 1ère visite votre prédilection pour la marque ou le modèle que vous souhaitez acquérir.
  • Ne montrer pas au vendeur votre empressement et votre envie d’une nouvelle voiture.
  • Comparez les prix et mettez en concurrence les concessionnaires (voire différentes marques, avec des modèles similaires).
  • Ne dîtes pas au vendeur la ristourne espérée et utilisez en dernier recours. Laissez le vendeur faire son job.
  • Si le vendeur vous fait une proposition, ne réagissez pas avec trop d’enthousiasme.
  • Accordez-vous un temps de réflexion pour étudier ses propositions.
  • Si la proposition ne vous convient pas, laissez toujours au vendeur vos coordonnées et demandez-lui de vous rappeler au cas où il changerait d’avis (vous serez très probablement rappelé !)
  • Ne soyez pas trop exigeant sur la couleur ou les options sur une voiture neuve déjà de stock.
  • S’il y a reprise de votre ancien véhicule, tentez d’aborder ce sujet qu’en dernier lieu.

A retenir
Dans tous les cas, si le vendeur reste inflexible et que le prix de la voiture ne rentre pas dans votre budget, sachez dire non ! En effet, si le vendeur dispose d’une certaine marge pour accorder des ristournes, il ne peut faire de miracle non plus. S’il refuse obstinément, après moult négociations de baisser son prix, c’est le signe qu’il ne peut faire mieux.

Comment financer l’achat ?

Idéalement, payez votre nouvelle voiture au comptant ! Mais bien évidemment, tout le monde ne peut se permettre cela et vous aurez vraisemblablement besoin de recourir à un crédit qui s’apparentera à une vente à tempérament. Cela signifie également que techniquement, l’organisme qui vous a accordé le crédit sera propriétaire de votre voiture tant que le crédit n’aura pas été intégralement remboursé (via une série de paiements successifs convenus d’avance sur une période donnée).

financer la voitureDeux possibilités s’offrent à vous le financement auprès du concessionnaire ou le financement auprès d’une institution bancaire

NB : Retenez toutefois qu’une règle prévaut en termes de crédit :

  • Au moins vous rembourserez mensuellement, au plus votre crédit sera coûteux (et au plus long sera la durée de remboursement).
  • Donc, privilégiez autant que possible les durées de crédit les plus courtes (même si le remboursement mensuel sera fort logiquement plus élevé).

Le financement

SignatureDans tous les cas, si le vendeur reste inflexible et que le prix de la voiture ne rentre pas dans votre budget, sachez dire non ! En effet, si le vendeur dispose d’une certaine marge pour accorder des ristournes, il ne peut faire de miracle non plus. S’il refuse obstinément, après moult négociations de baisser son prix, c’est le signe qu’il ne peut faire mieux.

Auprès du concessionnaire

Faire un financement auprès du concessionnaire peut être une bonne alternative à un emprunt contracté auprès de votre banque. Néanmoins, vérifier que cela ne se fasse pas au détriment d’autres éventuelles ristournes. Payer comptant au concessionnaire (donc même dans l’hypothèse où vous avez souscrit à un emprunt autre part) peut permettre de négocier davantage les ristournes reçues. Sachez aussi que les concessionnaires font souvent la promotion de financement à 0% d’intérêt.

renseigner vous avant de signerAttention toutefois à ces offres qui, dans certains cas, n’offrent pas réellement un taux de financement à 0% !! Vérifier par conséquent la mensualité et multipliez ce montant par le nombre de mois que vous devrez payer ce montant. Si le montant obtenu n’est pas équivalent au montant souscrit initialement, demandez des explications !

Auprès d’une institution bancaire

Comme expliqué ci-dessus, faire un financement dans une institution financière (ou un courtier en crédit) peut vous permettre de payer « cash » votre voiture au concessionnaire (à l’aide d’un chèque bancaire généralement). Le concessionnaire, recevant donc directement l’intégralité de la somme due, vous devriez avoir plus de facilité à négocier une ristourne supplémentaire sur le prix d’achat de votre nouveau véhicule.

Financement auprès d’une institution bancaireNB : Une assurance « Solde Restant Dû » peut vous être proposée. Voire même « imposée » en échange d’un taux d’intérêt plus bas !

Faîtes le compte et vérifier si l’ajout de l’assurance n’accroît pas exagérément votre mensualité. Auquel cas, une bonne affaire pourrait vite devenir une mauvaise affaire !

Sachez en outre que, contrairement à ce que l’on pourrait vous dire, vous n’êtes pas obligé de souscrire à une telle assurance (bien qu’elle ait son utilité naturellement).

A savoir :
Lors de la signature du bon de commande, il est de coutume de payer un acompte. Sachez que pour l’achat d’un véhicule neuf, la législation ne permet pas de réclamer un acompte supérieur à 15%.

Attention avant de signer le contrat d’achat ?

Une fois que vous serez tombé d’accord sur le prix final, restez attentif.

Veillez à ce que le bon de commandeVeillez à ce que le bon de commande précise clairement :

  • La marque, le modèle, l’année de construction et la couleur
  • Toutes les options souhaitées, de préférence en toutes lettres (y compris les options gratuites)
  • Le prix catalogue
  • La ristourne en %
  • La date de livraison ainsi que la date et le lieu d’établissement du bon de commande
  • La signature du vendeur et de l’acheteur
  • Le crédit éventuel
  • Le montant de la reprise éventuelle

Pouvez-vous renoncer à l’achat d’un voiture neuve ?

La réponse varie selon l’endroit où vous avez conclu l’achat et le lieu de signature du bon de commande:

Hors des locaux du vendeur

Si le bon de commande a été signé en dehors des locaux du vendeur (hors concessionnaire, par exemple lors du salon de l’auto) 

Hors concessionnaire par exemple (salon de l’auto notamment)
En tel cas, vous pouvez renoncer à l’achat mais sous certaines conditions uniquement. Selon la législation belge sur les pratiques du marché, vous bénéficiez d’un délai de rétractation de 7 jours ouvrables pour renoncer à l’achat (sauf si vous avez payé la somme totale directement sur place, ce qui logiquement sera peu souvent le cas).

Ce délai de 7 jours débute à partir du lendemain du jour de la signature du bon de commande. Et pour valider cette renonciation, vous devez nécessairement signifier cette décision au vendeur par courrier recommandé. L’acompte que vous avez versé devra vous être remboursé.

NB : Le vendeur est tenu de vous informer de ce droit en insérant une clause à cet effet dans votre bon de commande. Veillez également que le lieu soit clairement mentionné sur le bon de commande. Si le vente s’est déroulée durant un salon/foire/exposition, cela doit clairement être stipulé. En cas contraire, la vente pourrait être assimilée à une vente en concession et vous perdrez alors votre droit de rétractation !

Chez le concessionnaire

En tel cas, le bon de commande que vous avez signé équivaut à un achat fait en magasin, ferme et définitif. Et dans ce cas, la loi ne prévoit pas de délai de rétractation ! Il ne vous est donc pas possible d’annuler l’achat (du moins sans frais).

Si le bon de commande a été signé dans les locaux du vendeur (en concession) Si vous souhaitez tout de même annuler votre commande, il vous faudra vérifier ce que les conditions générales de vente prévoient, conditions sur lesquelles vous avez marqué votre accord en signant le bon de commande. Rarement il sera fait mention d’un délai possible de rétractation. Souvent il sera fait mention d’une possible renonciation à l’achat moyennant le paiement de frais. Parfois il ne sera rien prévu et il vous faudra dans ce cas vous arranger à l’amiable avec le vendeur.

Quoi qu’il soit prévu et vu que la législation n’a rien prévu pour ce cas de figure, le vendeur sera libre de fixer lui-même les modalités de rupture de contrat. Vous n’aurez d’autre choix que de vous y conformer.

Conseils:

condition suspensiveSi l’achat de la voiture doit faire l’objet d’un financement (ce sera fort souvent le cas), il est fortement recommandé de faire mention sur le bon de commande d’une condition suspensive en rapport avec le financement de la voiture neuve. Cette mention/condition doit donc explicitement être reprise sur le bon de commande ! Autrement dit, vous conditionner l’achat de la voiture à l’octroi d’un financement.

Si vous ne pouvez obtenir le financement nécessaire, la vente pourra être annulée sans frais. Pour valider cette annulation, il vous faudra adresser au vendeur votre demande d’annulation par courrier recommandé, accompagnée d’une copie du refus de la banque.

Naturellement, cette condition n’a de sens que si vous financez l’achat de la voiture neuve auprès d’un organisme externe à la concession. Si le financement est accordé directement par le garage, l’ajout d’une telle condition n’a en effet aucun sens.

Formalités administratives

La réception de la voiture neuve

conclure la venteVeillez à prévenir votre assureur de votre changement de véhicule. Avant de prendre la route avec votre nouveau véhicule, veillez si possible à obtenir une carte verte pour ce nouveau véhicule.

Si les délais pour obtenir ce document sont trop justes, veillez au moins à avoir communiqué à l’assureur le n° de châssis, la marque et le modèle du nouveau véhicule ainsi que les garanties choisies.

Dans les plus brefs délais (et au minimum endéans les 14 jours pour respecter la législation sur les assurances), transmettez le formulaire de demande d’immatriculation à l’assureur afin que l’immatriculation de la voiture puisse être faite à votre nom. Et si vous avez souhaité une assurance omnium, n’oubliez pas de transmettre une copie de la facture d’achat de la voiture à votre assureur.

Inspection de la voiture

Avant de prendre la route, et même s’il s’agit d’une voiture neuve, prenez le temps de faire un tour de la voiture et signalez toute éventuelle anomalie ! Après avoir quitté le garage, il sera trop tard …

      Assurance Belgique
      Assurance Belgique
      Login/Register access is temporary disabled
      Comparer:
      • Total (0)
      Compare
      0
      MAINTENANT