BEFR - Car Insurance BA - 728x90

Guide d’achat d’une voiture d’occasion

Vous souhaitez acheter préférentiellement une voiture d’occasion. Quels sont les différents paramètres dont il faut tenir compte ? Quelles sont les différentes étapes nécessaires à la concrétisation de votre projet ?

Voyons quelles sont les démarches utiles menant à l’achat d’une voiture d’occasion.

Fixez votre budget

voiture d’occasionAvant même de choisir quel modèle vous souhaitez acheter, tentez de déterminer le budget (ce que vous coûtera mensuellement votre voiture d’occasion) que vous souhaitez consacrer à l’achat de votre véhicule ! Prenez en compte que l’achat d’une voiture constitue une somme conséquente, même si achetée d’occasion ! Ne négligez surtout pas tous les coûts annexes, tels que :

Une voiture représente un important budget, tant lors de son achat et que pendant son utilisation quotidienne. Veillez à ne pas le sous-estimer (et ne vous endettez pas inutilement).

Fixez les critères de recherche

Préparez votre recherche et fixez au préalable certains critères :

  • Marque
  • Modèle
  • Kilométrage maximum de la voiture (une voiture diesel à en général plus de kilométre parcouru pour un âge identique)
  • Motorisation : prenez un petit moteur si vous faites surtout de la ville (de 900cm³ à 1600cm³)
  • Carburant utilisé
  • Zone de recherche
  • Fourchette de prix : fixer vous un prix et chercher un plus large, les prix sont toujours négociables

A retenir :
NE VERSER jamais d’argent sans avoir vu la voiture. Les arnaques sont nombreuses et les « trop bonnes » affaires n’existent pas

Au préalable, renseignez-vous également au sujet des prix du marché ! Consultez la cote de l’occasion concernant le modèle de voiture souhaité. Cela vous permettra d’avoir une idée du prix auquel vous pourriez acheter la voiture espéré (sachant que ce prix peut aussi varier selon l’état de la voiture d’occasion, son kilométrage, …). Le site Internet du Moniteur Automobile peut vous donner quelques renseignements utiles déjà à ce niveau.

Voyez également notre page concernant l’achat d’une voiture neuf.

Que faire si une annonce vous intéresse ?

Vous avez trouvé une annonce intéressante ? Prenez contact avec le vendeur. Par téléphone tout d’abord, afin d’obtenir les informations qui manqueraient dans l’annonce et afin d’éviter de vous déplacer inutilement.

Convenez ensuite d’un rendez-vous, idéalement en journée, pour une meilleure visibilité de la voiture et à la lumière du jour afin de voir si la couleur est uniforme sur toute la voiture d’occasion. Faîtes-vous accompagner, deux avis et deux paires d’yeux sont préférables. Discutez avec le vendeur, cela vous permettra de vous forger une première opinion quant au véhicule et à l’honnêteté du vendeur.

Dans tous les cas :

  • N’achetez jamais dans l’urgence. Si la voiture d’occasion vous intéresse, prévoyez une seconde rencontre pour finaliser la vente.
  • Préférez les véhicules de premier propriétaire (une voiture qui passe par de multiples propriétaires a peut-être des soucis mécaniques récurrents).
  • Méfiez-vous des annonces trop belles pour être vraies ou qui vous paraissent étranges (= risque d’arnaque). Si la personne vous dit qu’elle ne peut pas vous montrer la voiture…Ne perdrez pas votre temps et votre argent, il s’agit d’une arnaque.

Où acheter une voiture d’occasion ?

Auprès d’un vendeur professionnel ou chez un particulier ? Ce choix est très important.

Vous permettra d’acquérir une voiture d’occasion dont le prix de vente sera généralement moins élevé (négociation en outre plus aisée). Mais en contrepartie, vous ne pourrez bénéficier d’une quelconque garantie.

Vous apportera une plus grande sérénité et davantage de garantie. Vous bénéficierez en outre d’une garantie légale de un an minimum.
Acheter auprès d’un professionnel (ou concessionnaire)Acheter auprès d’un particulier
Ou trouver sa voiture chez un vendeur professionnel ?
(Occasions du Lion, Nearly New Car, …) ou les spécialistes de l’occasion (Cardoen p.ex).

Vous y trouverez surtout des occasions avec faible kilométrage ou des véhicules de direction.

Vous trouverez la plupart de ceux ci sur des sites tels que:

Filières occasion des concessionnairesFilières professionnel indépendante

Comment négocier ?

négocier achat voitureMême une voiture d’occasion se négocie ! Les véhicules sur le marché de l’occasion sont quasi toujours surévalués (au cas où quelqu’un tomberait dans le panneau ?). Et donc, même si vous n’êtes pas particulièrement familiarisé avec les techniques de négociation, osez ! Vous n’avez rien à perdre ! Vous pouvez sans aucun souci proposer 10% moins cher que le prix annoncé.

Voici quelques conseils :

  • Proposez toujours un prix inférieur afin de garder une marge intéressante lors de la négociation.
  • Soyez préparé, faîtes au préalable une étude comparative du marché.
  • Ne montrer pas au vendeur lors de la 1ère visite un trop vif engouement pour la voiture, ni votre empressement à acheter la voiture.
  • Accordez-vous un temps de réflexion et au cas où vous êtes intéressé, prévoyez systématiquement une 2ème rencontre… sauf si vous êtes sur de votre choix!
  • Si vous n’êtes pas parvenu à négocier tel que souhaité, laissez toujours au vendeur vos coordonnées et demandez-lui de vous rappeler au cas où il changerait d’avis.

A savoir :
L’avantage des vendeurs professionnels est qu’ils sont obligés de fournir une garantie. Avant la vente, la voiture sera donc généralement remise en état et les principales réparations effectuées. A l’inverse, les particuliers auront tendance à dépenser le moins possible en vue de la vente imminente de la voiture. Par conséquent, même si le prix est bas, pensez aux éventuelles dépenses à faire dans un avenir proche. N’hésitez pas à jouer cette carte auprès du vendeur particulier !
document de la voitureATTENTION AUX ARNAQUES

  • Avant de concrétiser la vente, assurez-vous de l’identité du vendeur et contrôlez si son nom apparaît également sur le certificat d’immatriculation de la voiture d’occasion.
  • Vérifiez également que le numéro de châssis corresponde bien à celui repris sur le certificat d’immatriculation et la demande d’immatriculation. Vous en trouverez un dans le compartiment moteur et en générale à l’intérieur de l’habitacle. L’emplacement des numéro de châssis est souvent repris dans le manuel de la voiture.
  • Exigez tous les jeux de clés de la voiture (et demandez au vendeur de certifier par écrit qu’il n’existe pas d’autre jeu de clés).
  • Si vous soupçonnez une fraude, stoppez vos démarches immédiatement et prévenez la police si vos soupçons sont fondés.

Que faire en cas de vice caché ?

Si la voiture d’occasion montre de graves dysfonctionnements et des défauts graves qui ne sont apparus qu’après la vente et que vous n’avez pu détecter, sachez que vous pouvez annuler la vente. Le vendeur est tenu de vous rembourser, moyennant l’envoi d’un courrier recommandé détaillant les vices reprochés (un avis d’expert peut être utile afin d’appuyer vos dires).

En outre, lorsqu’il s’agit d’un vendeur professionnel, on dit qu’il y a présomption de malveillance et vous pouvez dans ce cas exiger un dédommagement. Lorsqu’il s’agit d’un particulier, vous pouvez choisir de garder la voiture et d’obtenir un remboursement partiel, dont le montant sera déterminé par un expert.

Si le vendeur ne réagit pas au recommandé, il ne vous reste plus qu’à faire intervenir votre protection juridique étendue ou à entamer par vous-même une procédure auprès du juge de paix. Si vous n’avez pas de protection juridique pour vous couvrir en cas de conflit lors d’un achat, nous vous conseillons d’en souscrire une auprès de DAS ou ARAG.

Sachez cependant que parvenir à démontrer/prouver un vice caché est relativement compliqué !

Conseils :
Si vous manquez d’expérience pour bien juger de l’état d’une voiture d’occasion, optez pour une voiture avec garantie (auprès d’un professionnel) et/ou demandez l’analyse d’une personne ou service compétent.

L’inspection de la voiture d’occasion

Avant de finaliser l’achat, vérifier impérativement l’état de la voiture. Faîtes toujours un essai routier !

  • Laissez le soin au propriétaire de faire un premier tour. Vous demanderez à rouler vous-même par la suite. Ainsi vous pourrez juger de sa conduite et de la façon dont sa voiture a été « traitée ».
  • Faites-vous, si possible, accompagner par quelqu’un qui connaît la mécanique.
  • Prenez le volant sur plusieurs kilomètres.
  • Faites attention aux voyants lumineux. Ils doivent tous s’allumer lorsque vous mettez le contact. Si l’un d’eux ne s’illumine pas, il pourrait avoir été débranché pour masquer un défaut.
  • Exiger avant votre visite que le moteur soit froid. De nombreux problèmes moteurs sont plus facile identifiable lorsque le moteur est froid (difficulté de démarrage, usure de la culasse, batterie faible,…).

pollution voiturePendant l’essai, faites particulièrement attention aux points suivants :

  • Dès que le moteur tourne, observez la fumée. Elle ne peut ni être bleutée, ni être blanche, signe de graves ennuis. Si vous êtes accompagnés, demander lui de se mettre à l’arrière de la voiture pour observer si des fumés sortent de l’échappement au démarrage. Une fumée noire est signe d’usure du joint de culasse et donc de gros frais en perspective.
  • Prêtez oreille à la régularité du moteur, en conduite coulée d’abord, puis ensuite, une fois monté en température, sur de bonnes accélérations. Il doit répondre sans bruit, ni vibration particulière.
  • La carrosserie et les accessoires : vérifiez l’absence de rouille sur les contours de roue et bas de caisse, la peinture et les défauts, l’accrochage du pare-chocs..
  • L’état de la peinture (une différence de nuance peut indiquer que la voiture d’occasion a précédemment été accidentée). Cela est plus visible à la lumière du jour et que la voiture est propre.
  • L’état des fauteuils et des ceintures de sécurité et surtout l’usure des pédales.
  • Les commandes électriques : testez toutes les positions des sièges / rétroviseurs. Testez les commandes, le lave-glace, le chauffage, la ventilation, les commandes électriques, le klaxon.
  • Tout éventuel bruit suspect / bizarre.
  • Le bon fonctionnement de l’autoradio.
  • L’embrayage : un test connu pour vérifier l’usure de l’embrayage consiste à essayer de démarrer doucement à l’arrêt en 3éme vitesse. Si vous y arrivez, c’est un signe d’usure de l’embrayage.
  • L’état de l’échappement (le pot est-il bien fixé en le secouant légèrement ?)
  • La direction (lâchez le volant pendant 3 secondes à 80 km/h en ligne droite et sur sol plat => la voiture ne doit tirer ni à droite, ni à gauche). Néanmoins vu les ornières sur les routes, cela n’est pas toujours évident de faire ce test, mais l’usure non uniformes des pneus peut vous aider.

A savoir concernant l’état des pneus :

  • Une usure non uniforme peut refléter un problème mécanique ou de géométrie
  • Si les pneus sont trop usés, vous aurez à les remplacer bientôt
  • Au plus les pneus sont larges, au plus ils sont chers

Pensez également à vérifier les niveaux :

  • Le niveau et l’état du liquide de frein (celui-ci ne peut pas être noir)
  • Niveau du liquide de la batterie,
  • Le niveau du système de refroidissement
  • Niveau d’huile : enlever la jauge et vérifier la fluidité de l’huile et le niveau.
  • Le passage, sans accroc, des rapports (boîte de vitesses).
  • La précision de la direction.
  • La présence de la roue de secours (+ présence d’un cric, d’un triangle et d’une boîte de secours).
  • L’allumage éventuel de témoins.

Demandez également le carnet d’entretien et insistez auprès du vendeur pour qu’il vous présente les factures d’entretien. Négociez un rabais en fonction de l’état de la voiture et des dépenses à prévoir.

Dernières précautions ?

Une fois que vous êtes tombés d’accord sur le prix et que tout vous paraît en ordre, vous pouvez finaliser la vente. Si le vendeur est un professionnel, il est tenu d’établir une facture. S’il s’agit d’un particulier, établissez un contrat de vente en deux exemplaires.

Veillez à conserver un maximum de preuves. Imprimez l’annonce (qui ne restera pas indéfiniment sur le site Internet) ou conservez l’annonce format papier.
Gardez les coordonnées du vendeur (nom, prénom, adresse et n° de téléphone), même si ces données sont normalement reprises sur la facture de vente/achat. En cas de litige (annonce mensongère, véhicule volé, vice caché, …), vous aurez davantage d’arguments à faire valoir.

Voici la liste des documents que le vendeur doit vous fournir :

documents et clé

Attention :

Si la vente s’opère auprès d’un vendeur professionnel, lisez attentivement les petits caractères du contrat de vente. Soyez particulièrement attentif au paragraphe traitant de la garantie notamment ! Pensez également à vérifier, si la garantie couvre 100% des problèmes mécanique. La loi oblige à offrir une garantie mais certains professionnels garantissent uniquement une intervention partielle (exemple: 50% des frais de réparation).

Si la vente s’opère auprès d’un particulier, vérifiez que :

      Assurance Belgique
      Assurance Belgique
      Login/Register access is temporary disabled
      Comparer:
      • Total (0)
      Compare
      0
      MAINTENANT