BEFR - Car Insurance BA - 728x90

Que faire en cas de hausses tarifaires ?

Pourquoi les assureurs appliquent-ils des hausses tarifaires ? Si vous constatez une hausse du montant de votre prime, adressez-vous à votre assureur. Et demandez-lui de vous fournir des explications !

Nous pouvons distinguer deux types de hausse tarifaire :

  • les hausses tarifaires collectives
  • les hausses tarifaires individuelles (ou assainissement)

Concrètement, retenez que si aucune modification n’est intervenue à votre contrat (citons à titre d’exemple, l’ajout d’une garantie, la suppression d’un tarif promotionnel, le changement de conducteur, …) et/ou si vous n’avez déclaré aucun sinistre (auquel cas une hausse degré bonus/malus peut vous être imputée si cela est prévu contractuellement), le montant de votre prime devrait au moins être égal à celui de l’échéance annuelle précédente. Voire être inférieur en cas de baisse de degré bonus/malus par exemple.

Les hausses tarifaires collectives

hausses tarifairesDans ce type de situation, une grande majorité des clients, voire tous les clients se voient appliquer une hausse tarifaire. Les compagnies d’assurance décident d’appliquer une hausse tarifaire généralisée, qu’après mûre réflexion. Elles savent pertinemment bien que ce type de décision aura un impact non négligeable auprès de leurs clients. Et qu’un certain nombre d’entre eux profiteront de l’occasion pour résilier leurs contrats. Et sonder le marché !

Qu’est-ce qui poussent dès lors les assureurs à agir de la sorte ?

Une compagnie d’assurance a un but commercial et a donc la vocation d’être rentable. Pour faire au plus simple, une compagnie d’assurance doit au minimum maintenir l’équilibre entre les encaissements de primes et les indemnisations payées dans le cadre des sinistres.
A titre d’exemple, si un client paie sa prime 500€, théoriquement, il ne pourrait déclarer un sinistre dont le coût serait de 600€ ! Puisqu’en tel cas, la compagnie d’assurance ferait une perte de 100€. Fort heureusement, les assureurs peuvent tenir compte du principe de mutualisation des risques.

Cela signifie que chaque client paie en quelque sorte pour les autres. Et qu’il y a dès lors une dilution des risques parmi tous les assurés. Autrement dit, si cinq assurés paient chacun une prime de 500€, l’un d’entre eux pourrait se permettre d’avoir un sinistre d’une valeur de 2000€ sans que cela n’impacte négativement la compagnie d’assurance.

En parallèle, les compagnies d’assurance doivent tenir compte également de frais annexes. Tels que par exemple : la location des bureaux, le paiement du personnel, le bon fonctionnement du matériel informatique, les frais d’électricité, etc …

Au final, la balance doit être en équilibre. Le FSMA, qui est l’organisme de contrôle des sociétés financières et la BNB (Banque Nationale Belge) veille à ce que cet équilibre soit respecté. Notamment dans l’intérêt du consommateur.

facteur principal de risqueSur quelle base la hausse tarifaire est-elle décidée ?

Le facteur principal de risque pour une compagnie d’assurance est la fréquence et le coût moyen des sinistres. Le parc automobile ne cessant de croître en Belgique, le nombre d’accident a tendance à croître également au fil des années. Les compagnies d’assurance ne peuvent non plus ignorer cette constatation.

Mais d’autres critères, en parallèle, peuvent également expliquer que les compagnies voient leurs coûts augmenter. Les compagnies peuvent alors être contraintes d’augmenter leurs tarifs certaines années. Citons entre autres :

La crise économique actuelle entre en ligne de compte également. Citons notamment les réserves financières des compagnies d’assurances qui, du fait de l’actualité boursière, ne génère plus autant de profit qu’avant.

Le cumul de ces différents facteurs fait que vous obtenez un climat morose qui oblige les compagnies d’assurance à revoir leur politique tarifaire. Ceci afin de préserver leurs marges bénéficiaires et/ou leur stabilité financière.

Quelle attitude adopter ?

Quelle attitude adopter ?Plutôt que de vous morfondre et d’accepter cette fatalité, il faut y voir une opportunité ! L’opportunité de sonder le marché et de quitter votre assureur actuel pour une autre compagnie offrant éventuellement une tarification plus avantageuse.

Lorsque les plus grosses compagnies d’assurance décident d’appliquer une hausse tarifaire (généralement relatée dans les médias), les autres compagnies d’assurance, de moindre envergure, leur emboîtent le pas.

Cela ne signifie pas pour autant que ces mêmes compagnies ne feront pas d’effort pour attirer de nouveaux clients. Pour d’une part, compenser les résiliations de certains contrats et d’autre part, augmenter leurs parts de marché respectives. Ce phénomène est assez paradoxal mais existe bel et bien.

Dès lors, un seul mot d’ordre : comparez, sondez le marché, demandez des devis. Et faîtes le bon choix !
Rappelons en outre que techniquement, vous pouvez chaque année résilier (moyennant le respect des formes et délais requis) votre contrat existant. Et en souscrire un nouveau auprès d’une autre compagnie ! Voire même auprès de la même compagnie !

A retenir :
Pour pouvoir augmenter leurs tarifs, les compagnies d’assurance doivent respecter certaines règles strictes. En cas de non-respect, vous pouvez légalement réclamer l’annulation de cette hausse tarifaire.

Les hausses tarifaires individuelles (ou assainissement)

Les hausses tarifaires individuelles (ou assainissement)Contrairement aux hausses tarifaires collectives, il s’agit dans le cas présent d’une hausse qui vous est appliquée personnellement. Par exemple une surprime de 10%, ou davantage, sur la garantie RC et/ou omnium. La compagnie d’assurance parlera de mesure d’assainissement.

Cela signifie en réalité que suite aux sinistres dans lesquels vous avez été impliqués (ou en raison du nombre conséquent de sinistres occasionnés), votre profil de client tend à s’éloigner considérablement du profil de client recherché par la compagnie d’assurance.

En résumé, vous faîtes « tâche » parmi les clients de la société ! Et vous risquez de pénaliser les autres clients à long terme. Toutefois, parce que vous êtes client depuis de nombreuses années ou parce que vous-mêmes ou vos proches ont d’autres contrats d’assurance au sein de la même société, la compagnie d’assurance décide de ne pas vous expulser. Mais de maintenir votre contrat à d’autres conditions qui vous seront imposées.

Ici aussi, vous pouvez choisir de ne pas accepter la décision de votre assureur. De résilier votre contrat et de souscrire à un contrat auprès d’une autre compagnie. Toutefois, cela pourrait être plus compliqué étant donné que votre profil est nécessairement (raison pour laquelle la mesure d’assainissement vous  été notifiée) moins séduisant compte tenu de vos antécédents.

      Assurance Belgique
      Assurance Belgique
      Login/Register access is temporary disabled
      Comparer:
      • Total (0)
      Compare
      0
      MAINTENANT